AccueilPortailGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Soixante et un ans, un mois et vingt-six jours

Aller en bas 
AuteurMessage
Mickaël
Premiers écrits
Premiers écrits
avatar

Masculin Nombre de messages : 47
Age : 29
Localisation : Loiiiiin, trèèès loiiiin
Humeur : Des idées plein la tête...
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Soixante et un ans, un mois et vingt-six jours   Dim 20 Avr - 0:16

J'avais posté trois nouvelles sur mon forum. J'en ai déjà posté deux, allons y pour la troisième ! ^^

***

Elle est pas réelle... Si elle l'est !


Penser qu'il ne s'agirait que du fruit de son imagination lui faisait bien trop mal. Ils se connaissaient depuis si longtemps, elle avait tant partagé de sa vie, l'avait tant écouté lorsqu'il n'allait pas bien... La renier aurait été la trahir, et il s'y refusait. Mais tous le prenaient pour un fou lorsqu'il l'embrassait, lui parlait, la regardait avec tendresse.


Elle est belle... et réelle !


Elle avait toujours cette robe, celle d'un genre que les femmes portaient après la guerre et qu'elle n'avait jamais quitté depuis le jour où elle lui était apparue... Il en parlait chaque jour, chaque fois que quelqu'un venait le voir là, au bord de ce trottoir qui bordait la rue pavée du centre ville, et lui donnait une pièce ou un morceau de pain qu'il tentait d'économiser pour le reste de la nuit


Elle est venue me voir dès qu'j'ai atterri ici ! Elle est belle ! Vous voulez la voir ?


Mais comme tous les autres, les passants partaient en adressant simplement un sourire poli avant de le traiter de vieux fou en gloussant de rire au détours de la rue suivante. Ils avaient tout de même plus de tact que les clients du bistro de la rue d'à côté qui s'amusaient à parler d'elle, à s'en moquer... et ça il ne le supportait pas. Il aurait pu s'en aller bien sûr, déménager était plus simple pour lui que pour n'importe qui... mais c'était ici qu'elle lui était apparue pour la première fois, exactement soixante et un ans, un mois et vingt six jours plus tôt. Ce lieu était bien trop important à ses yeux. Et puis de toute façon il était conscient qu'après autant de temps, il n'avait plus autant de force pour résister à la rudesse des nuits d'hiver et que celle prévue allait probablement être a dernière. Un bilan de sa vie s'imposait donc... Or sa vie, c'était elle... Il devait lui demander ce qu'il en était. Il avait toujours voulu le faire, mais lui poser une telle question aurait été vexant pour elle qui jamais ne l'avait jugé. Mais il ne voulait pas partir sans savoir...


Alors dis moi... ils ont raison ces pochtrons de la rue d'à côté ? J'suis cinglé ? J'sais bien qu'j'devrais pas te d'mander ça mais... t'es réelle hein ? J'tai pas inventée quand même !


Et tandis que le froid de la nuit gelait une à une les parties de son corps le vieil homme se courba dans la couverture déchirée par les épreuves de la rue qu'une petite fille avait un jour voulu lui offrir sous le regard honteux de sa mère qui, une fois le geste accompli, avait tiré son enfant par le bras en lui soufflant sévèrement de ne jamais recommencer.
Tremblant de tous ses membres, la réponse à la question qu'il s'était toujours posée lui apparut comme une évidence. La prononcer à haute voix avait agi comme une illumination. Sa tête se tourna fébrilement à droite, puis à gauche : il était seul. Aucune trace de la femme aux longs cheveux noirs et au regard bleu pénétrant qui avait partagé sa vie dans la rue. Ce ne fût qu'une fois les yeux fermés qu'il la vit, souriante, la main sur le coeur en signe de reconnaissance. Aussi vieux et fou qu'il paraissait être, il avait compris que les alcooliques du bar de la rue d'à côté avaient eu beau se moquer, lui savait qu'elle était réelle, là, dans un endroit que beaucoup appellent "imagination" mais qu'il n'arrivait pas à nommer tant il en avait compris les richesses.
La conscience reposée, le vieil homme se resserra une dernière fois dans sa couverture et, accompagné par le regard de celle qui ne l'avait jamais abandonné, décida qu'il était temps de laisser la nature mettre un terme à une vie passée à s'habiller de rien, à ne manger que ce qu'on lui offrait et à subir le regard méprisant de personnes qu'il ne connaissait même pas. Mais quelques secondes avant sa mort, Monsieur Robert Shepard s'adressa une dernière fois à elle :


Merci d'avoir été là...


Irréelle pour les autres, mais bien présente à ses yeux. Rêver qu'elle était là lui avait permis de survivre soixante et un an, un mois et vingt six jours.
Avant que le froid n'emporte ce qui restait de lui, un dernier sourire se dessina sur son visage : il n'aurait pu rêver meilleure vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.avosplumes.forumparfait.com
Malicia
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 613
Age : 28
Localisation : Un coin perdu entre rêve et magie, dont la frontière côtoie celle de la folie...
Humeur : Créative
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Soixante et un ans, un mois et vingt-six jours   Dim 20 Avr - 2:20

Toujours aussi joli ...
J'ai adoré le relire Smile

_________________
http://jai-tr0p-a-dire.forums-actifs.com
http://jai-tr0p-a-dire.skyblog.com

"Que notre vie n'ait pas de valeur artistique, c'est très possible. Raison de plus pour que la littérature en ait une."
[ Les combustible ] Amélie Nothomb
« Il est remonté trop loin dans le passé, et le passé a fini par l'engloutir. »
[ L'affaire Charles Dexter Ward ] H.P. Lovecraft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jai-tr0p-a-dire.forums-actifs.com
Deadly
Jeune talent
Jeune talent
avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 27
Localisation : Somewhere in Hell
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: Soixante et un ans, un mois et vingt-six jours   Jeu 19 Juin - 16:17

T'écris vraiment bien
j'aime beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkgoth2.blog.jeuxvideo.com
Elea
Premiers écrits
Premiers écrits
avatar

Féminin Nombre de messages : 35
Age : 28
Humeur : curieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

MessageSujet: Re: Soixante et un ans, un mois et vingt-six jours   Mar 12 Aoû - 1:11

J'ai beaucoup aimé !
ça se lit facilement, c'est agréable à lire, c'est touchant, enfin bon j'ai rien à redire !
C'est très bien écrit, en tout cas j'aime bien ton style (enfin faudrait que je lise plus de trucs de toi pour en être sure quand même ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagiu.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soixante et un ans, un mois et vingt-six jours   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soixante et un ans, un mois et vingt-six jours
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ma phrase façon forum
» Vos plus belles photos du mois de novembre 2009
» [Tuil, Karine] Six mois, six jours
» [Paye ton armée] Compte-rendu premier mois
» Les dictons de saisons et des mois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Jeunes Ecrivains :: Les Ecrits :: Nouvelles :: Autre-
Sauter vers: