AccueilPortailGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Voisins d'immeuble

Aller en bas 
AuteurMessage
anahee
Débutant
Débutant


Féminin Nombre de messages : 19
Age : 29
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: Voisins d'immeuble   Sam 9 Aoû - 14:24

Première nouvelle écrite en quelques heures. Soyez indulgent, mais j'accepte volontiers tous les conseils, remarques positives ou négatives, améliorations ou encore fautes d'orthographes ou de syntaxe.
Merci d'avance



Fin des années septantes, un jeune couple qui vient d’unir leurs destinés décident d’emménager. Les offres sont multiples, toutes plus alléchantes les unes que les autres. Finalement, leur choix s’arrête sur cet immeuble-ci. A la frontière de la ville et de la banlieue, proche de tout mais surtout du travail de monsieur. Ils y emménagent quelques mois plus tard au troisième étage.
Ils y sont d’abord un peu perdus. Ce n’est pas encore le « chez-soi » dont ils avaient rêvé. Ils décident de se présenter à tout l’immeuble. Cependant, ils ont déjà des affinités plus prononcées avec un couple leur ressemblant. Ce couple, de leur même tranche d’âge, ayant emménagé ici il y a tout juste quelques mois et souhaitant des enfants. Souhaitant le bonheur.

Trente ans plus tard, à l’aube des années deux mille dix, les enfants sont présents et ont déjà bien grandi.

Ils sont ce que certains appellent simplement « voisins ». Oui, ils habitent le même immeuble. Pourtant, dans leurs esprits, le mot « voisin » n’a jamais signifié « tapage nocturne », « engueulades » ou encore « tribunal ». Voisin a un autre sens, un sens autrement plus fort que celui habituel. Non, ils ne sont pas les autres, ils ne vivent pas ce que les autres vivent. Ils ne sont pas vous, ni moi, ils sont simplement eux. Unique ? Oh oui !
En statut de voisins, ils sont passés simultanément de bébé dont on doit s’occuper à celui d’adulte responsable. Ensemble, ils ont grandi. Pas forcément dans les mêmes directions mais avec les coudes soudés. Ils sont quatre, mais, souvent, ne forme plus qu’un. Ils s’associent, se dissocient. Ils sont un mélange plus qu’homogène. Ils sont eux.

D’abord, Marie, la petite rousse qui rêve sa vie avant de la vivre. Elle aimerait devenir artiste mais n’ose pas. Elle aurait les capacités, bien sûr, mais a trop peur de se laisser une chance. La crainte ? Son quotidien. Redouter tout ce qu’elle fait et représente. Une vie faite de stress. Elle essaie de se ranger pour essayer de plaire, elle n’ose pas affirmer qui elle est et ce qu’elle veut, de peur de déplaire et de paraître « trop ». Malgré tout, quand elle est avec eux, c’est une autre. Une autre femme qui ose enfin. Qui croit enfin à ses rêves et à ses plus beaux désirs. Ses trois voisins sont la clé qui lui permet d’ouvrir cette prison nommée peur.

Puis, il y a Géraldine, la belle blonde aux formes alléchantes. Silhouette, chevelure, visage incarnant la perfection de l’époque. Elle est une femme sûre d’elle, qui en impose et devant qui on baisse le regard. A peine vingt ans et dix fois plus de conquêtes. Oui, elle joue avec les hommes. Inconsciemment elle aime leur faire du mal et les mettre à terre. Maitresse de son destin ? Plutôt trois fois qu’une oui. Pourtant, un jour, les rôles se sont inversés. Le roi est devenu petit peuple. Cette inversion s’appelle juste l’amour, oui, elle est tombée amoureuse. Folle amoureuse même. Trois semaines plus tard, celui qui l’aimait plus que tout l’a pourtant abandonnée au bord de la route sans moyen de transport autre qu’elle-même. Enfin si, il lui a laissé un cadeau, ou un fardeau pour l’esprit de certain. Un enfant. Une chose dont pendant dix-huit elle aurait à s’occuper chaque jour et chaque heure. Heureusement pour elle, ses trois doigts de la main ont été là. Plus présents que n’importe qui, mais surtout du père. Aujourd’hui, cet enfant est un peu le leur, il a été élevé avec quatre esprits convergents vers un même point.

Encore Sonia, Sonia la femme la plus sérieuse de monde. Dans le monde de son travail, elle est vue comme une femme dure et sévère. Une femme qui ne rit jamais et avec qui la vie doit être difficile et monotone. Sonia a des valeurs. Des valeurs qui ne se changent pas et auxquelles elle tient plus que tout. La religion, même si beaucoup n’y croit plus, est sa doctrine. Chaque soir elle a son quart d’heure prière. Il lui permet de se chercher mais surtout de se trouver, enfin de se retrouver. Sérieux et stabilité, deux fois oui. En revanche, avec eux, c’est une autre femme. Une femme qui rit et qui oublie enfin tout. Ils sont les seuls avec qui elle ose faire les choses les plus folles comms les plus connes. Rire à gorge déployée et non plus à bouche fermée. Ils sont son échappatoire à ce monde trop sérieux qu’elle s’est inventée.

En dernière place, il y a le petit, le petit-dernier, Arthur. Arthur est grand et fort mais avec un cœur plus tendre qu’un artichaut. L’amour lui réussit mais il ne veut pas encore y donner sa vie et surtout sa liberté. Etre libre, sa valeur primaire. Il recherche la liberté dans tout ce qui entoure sa vie. Il ne veut pas de prison, il ne veut aucun barreau qui puisse l’enfermer. Sa liberté passe aussi par le rejet de toutes règles qui existent, y compris la justice. Il a fraudé, plus d’une fois. Son casier judiciaire n’est plus vierge depuis sa majorité. Avec ses trois « elle », il se calme enfin. Il s’adoucit et retrouve sa tendresse abandonnant sa force. Il est « lui » avec « elles » .

Ces quatre êtres sont différents. Différents mais semblants. Ils n’ont pas les mêmes buts, mais aspirent au même point. Chacun a ses particularités : Marie est faible et timide, Géraldine est forte mais devenue plus faible que tout, Sonia est stricte et Arthur fort et gangster. Pourtant, ils s’aident, ils s’entraident. Les coups durs sont moins durs à quatre. Et regarde, quand ils sont ensemble, ne te semble-t-il pas qu’ils laissent tomber les limites, les barrières et les exigences ? Ensemble ils sont enfin eux-mêmes. Paradoxal ? Un peu… Finalement, eux quatre, ensemble, c’est tout !

Années 2012. L’immeuble vit toujours, ou presque. La vie continue pour nos quatre voisins. Puis, un triste jour de novembre, un constructeur immobilier a décidé de le raser. « Plus assez rentable. On va en faire un centre commercial. » Ils vont devoir déménager, se séparer. Il va falloir apprendre à vivre l’un sans l’autre et non plus l’un comptant sur l’autre. Imagine Marie sans eux, redevenant timide à chaque minute. Géraldine avec cet enfant qui réclamera ses trois parents sans cesse. Sonia se renfermait sur sa religion. Arthur redevenir un gangster et mourant d’une overdose. Imagine un instant les quatre l’un sans l’autre. Cela te semble inimaginale ? Normal, ils n’ont jamais vécu autre part qu’ici. Vivre séparément, non, on ne leur a jamais appris. Il va falloir apprendre à surmonter la distance et l’absence. Ne plus rien attendre avec impatience, ne plus se réjouir. Il va falloir oublier, oublier les dates-clés. Oublier leurs manies, leurs odeurs, leurs expressions favorites, leurs habitudes. Ne plus y penser. Il faudra tirer un trait, en faire la somme et la réduire à zéro, au néant, à l'ensemble vide. Enterrer tous les souvenirs. Passer du tout au rien.
Ce constructeur immobilier ne va pas détruire un bâtiment mais bien plus : une âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malicia
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 613
Age : 28
Localisation : Un coin perdu entre rêve et magie, dont la frontière côtoie celle de la folie...
Humeur : Créative
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Voisins d'immeuble   Dim 10 Aoû - 14:47

Heu, l'histoire des "couples" c'est bizarre... y'a 3 filles et un mec ? Mais alors heu... ^^ Si y'a deux couples ?
Un couple de filles ne me dérange pas, attention, mais c'est surtout que je n'étais pas sure d'avoir bien compris ^^


Sinon, intéressant. Je m'attendais à une autre issue, mais ce n'est pas mal. Wink

_________________
http://jai-tr0p-a-dire.forums-actifs.com
http://jai-tr0p-a-dire.skyblog.com

"Que notre vie n'ait pas de valeur artistique, c'est très possible. Raison de plus pour que la littérature en ait une."
[ Les combustible ] Amélie Nothomb
« Il est remonté trop loin dans le passé, et le passé a fini par l'engloutir. »
[ L'affaire Charles Dexter Ward ] H.P. Lovecraft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jai-tr0p-a-dire.forums-actifs.com
anahee
Débutant
Débutant


Féminin Nombre de messages : 19
Age : 29
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: Re: Voisins d'immeuble   Dim 10 Aoû - 20:14

Merci pour ton commentaire.

Alors, l'histoire des couples. Il y a les 2 couples du départ ( des années septantes) qui sont une femme et un homme chaque fois. Seulement ce couple donne naissance à 4 enfants, dont 3 filles et 1 garçon.
En relisant, je remarque que j'ai pas été clair dans mon texte. J'essaierai de l'améliorer pour éviter ce quiproquo.

Merci =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malicia
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 613
Age : 28
Localisation : Un coin perdu entre rêve et magie, dont la frontière côtoie celle de la folie...
Humeur : Créative
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Voisins d'immeuble   Lun 11 Aoû - 13:21

Aaaaaa ^^
Je comprends mieux

Derien, ça m'a fait plaisir de donner mon avis Wink

_________________
http://jai-tr0p-a-dire.forums-actifs.com
http://jai-tr0p-a-dire.skyblog.com

"Que notre vie n'ait pas de valeur artistique, c'est très possible. Raison de plus pour que la littérature en ait une."
[ Les combustible ] Amélie Nothomb
« Il est remonté trop loin dans le passé, et le passé a fini par l'engloutir. »
[ L'affaire Charles Dexter Ward ] H.P. Lovecraft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jai-tr0p-a-dire.forums-actifs.com
Elea
Premiers écrits
Premiers écrits
avatar

Féminin Nombre de messages : 35
Age : 28
Humeur : curieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

MessageSujet: Re: Voisins d'immeuble   Lun 11 Aoû - 16:27

Moi non plus je ne m'attendais pas à cette issue, mais j'ai bien aimé Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagiu.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voisins d'immeuble   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voisins d'immeuble
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» responsabilité du propriétaire d'un immeuble en location
» PETITS MEURTRES ENTRE VOISINS de Saskia Noort
» immeuble kosovo
» [Animes] Mes voisins les Yamada/Le Château Ambulant
» immeuble

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Jeunes Ecrivains :: Les Ecrits :: Nouvelles :: Autre-
Sauter vers: