AccueilPortailGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Poésie] Que veut-il dire?

Aller en bas 
AuteurMessage
Franck
Ame du Forum
Ame du Forum
avatar

Masculin Nombre de messages : 1054
Age : 57
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: [Poésie] Que veut-il dire?   Dim 8 Juin - 15:16

Voilà,
J'ai posté dans poésie car je ne sais dans quelle partie je dois le faire. Aussi, je laisse à notre Divine Déesse, Reine de ce forum, notre Délicieuse Malicia*, je lui laisse donc le soin de déplacer mon modeste sujet dans la partie qui lui conviendra.
Mon idée est donc que nous revisitions certains poèmes classiques et sans s'inspirer de quelque étude universitaire ou autre, faite sur le sujet.
Il s'agit de commenter un ou plusieurs poèmes et d'écrire le sentiment qu'il nous inspire, voire d'en critiquer sa technique, ponctuation, mots employés, etc.
Moi-même, j'étais totalement béotien en poésie, je ne me sens nullement gêné par une telle démarche, d'autant que je n'ai découvert tous ces auteurs qu'au début 2008, ou fin 2007; Oui, Oui!

Aussi, je vous propose de nous pencher en premier lieu sur:

1

Ma Bohème,

Je m'en allais, les poings dans mes poches crevées;
Mon paletot soudain devenait idéal;
J'allais sous le ciel, Muse, et j'étais ton féal;
Oh! là là! que d'amours splendides j'ai rêvées!

Mon unique culotte avait un large trou.
Petit-Poucet rêveur, j'égrenais dans ma course
Des rimes. Mon auberge était à la Grande-Ourse.
Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou

Et je les écoutais, assis au bord des routes,
Ces bons soirs de septembre où je sentais des gouttes
De rosée à mon front, comme un vin de vigueur;

Où, rimant au milieu des ombres fantastiques,
Comme des lyres, je tirais les élastiques
De mes souliers blessés, un pied près de mon coeur!


Arthur Rimbaud

Un peu costaud, oui, peut-être?
Et bien-sûr, tout commentaire après quelques jours d'incubation... Le prochain, le bateau ivre, ou alors un Verlaine ou un de votre choix, je suis preneur!



*: j'espère que j'en ai fait assez...

Edit: j'avais oublié les majuscules, quel affront!

2-Jardin d'hiver et 3-Le bateau ivre - le 15 juin 2008,


Dernière édition par Franck le Dim 15 Juin - 19:19, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malicia
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 613
Age : 28
Localisation : Un coin perdu entre rêve et magie, dont la frontière côtoie celle de la folie...
Humeur : Créative
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: [Poésie] Que veut-il dire?   Dim 8 Juin - 19:30

Mon dieu mon dieu... Que de fleurs envoyées ! Razz
("j'espère que j'en ai fait assez..." : Oui oui, cela me convient parfaitement ...^^)
Je vais en effet déplacer ton sujet, qui me plais beaucoup, au point d'être mis dans une partie consacrée aux animations du forum, pour que tout le monde y participe et puisse à son tour proposer une "revisitation-interprétation" (niah, oui je suis en L Razz) de poèmes Smile
Jolie idée en tout cas.

Je réagirai à ce poème un peu plus tard. A vous l'honneur, chers membres.

_________________
http://jai-tr0p-a-dire.forums-actifs.com
http://jai-tr0p-a-dire.skyblog.com

"Que notre vie n'ait pas de valeur artistique, c'est très possible. Raison de plus pour que la littérature en ait une."
[ Les combustible ] Amélie Nothomb
« Il est remonté trop loin dans le passé, et le passé a fini par l'engloutir. »
[ L'affaire Charles Dexter Ward ] H.P. Lovecraft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jai-tr0p-a-dire.forums-actifs.com
Franck
Ame du Forum
Ame du Forum
avatar

Masculin Nombre de messages : 1054
Age : 57
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: [Poésie] Que veut-il dire?   Dim 8 Juin - 21:49

Malicia a écrit:
A vous l'honneur, chers membres.
Tu parles, ils vont tous se dégonfler... Rolling Eyes Inhibition! Quelle image auront-ils de moi? Razz
Chiche! Il n'y a aucun défi, aucun concours si ce n'est que de concourir ensemble et non les uns contre les autres.... cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mademoiselle K
Ecrivain de renom
Ecrivain de renom
avatar

Féminin Nombre de messages : 314
Age : 27
Localisation : sous un oranger
Date d'inscription : 16/04/2008

MessageSujet: Re: [Poésie] Que veut-il dire?   Mar 10 Juin - 18:59

Shocked pale

Gâââââh!! My god, what's this!!

Commenter du Rimbaud quoi

hé...mais... ça va pas non ?
Bon euuuh...bon...comme je n'aime pas qu'on dise que je suis lâche, je vais m'y atteler...mais ça risque de prendre un peu de temps hein,

[mon dieu, vive les nuits blanches... ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franck
Ame du Forum
Ame du Forum
avatar

Masculin Nombre de messages : 1054
Age : 57
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: [Poésie] Que veut-il dire?   Mar 10 Juin - 19:20

Et pourquoi pas? Moi non plus, je n'étais pas très chaud et puis je me suis dit que, comme nous n'étions pas trop en inspiration ces jours-ci, je me suis dit pourquoi pas?
Plutôt matheux, évidemment, à la 1ère lecture, une sorte de petit prince vagabond qui se nourrit de rêves. Et après, mais si il y avait autre chose? Aussi, j'ai commencé à compter et à faire plus attention à ces vers qui finissent à la ligne suivante. Compter donc! Cinq noms se rapportant aux vêtements. Et si pied était le pied d'un vers, auquel cas, soulier serait ce vers, voire un poème ou encore ce qu'il avait déjà écrit... et coeur en serait son centre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franck
Ame du Forum
Ame du Forum
avatar

Masculin Nombre de messages : 1054
Age : 57
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: [Poésie] Que veut-il dire?   Dim 15 Juin - 11:30

A y est! Euréka!

Je est une autre - Je est sa plume!

Enfin bon... ce n'est peut-être pas ça non plus... clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malicia
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 613
Age : 28
Localisation : Un coin perdu entre rêve et magie, dont la frontière côtoie celle de la folie...
Humeur : Créative
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: [Poésie] Que veut-il dire?   Dim 15 Juin - 13:11

Mdr


^^


J'avoue que j'ai du mal à commenter ce poème...
Mais c'est vrai qu'à la réflexion, ça doit être sa plume, ce fameux Je.
^^
Qui sait ? Razz

_________________
http://jai-tr0p-a-dire.forums-actifs.com
http://jai-tr0p-a-dire.skyblog.com

"Que notre vie n'ait pas de valeur artistique, c'est très possible. Raison de plus pour que la littérature en ait une."
[ Les combustible ] Amélie Nothomb
« Il est remonté trop loin dans le passé, et le passé a fini par l'engloutir. »
[ L'affaire Charles Dexter Ward ] H.P. Lovecraft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jai-tr0p-a-dire.forums-actifs.com
Necrophage
Ecrivain de renom
Ecrivain de renom
avatar

Masculin Nombre de messages : 216
Age : 25
Localisation : Vatican
Humeur : Amen...
Date d'inscription : 21/05/2008

MessageSujet: Re: [Poésie] Que veut-il dire?   Dim 15 Juin - 13:17

Exact,je crois que ce poème fait références à ses fugues de jeunesse où il s'en allait flâner parmi les ruelles de la ville afin d'y trouver cette liberté qu'il a toujours recherché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franck
Ame du Forum
Ame du Forum
avatar

Masculin Nombre de messages : 1054
Age : 57
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: a qu   Dim 15 Juin - 14:42

La plume au sens propre, ce avec quoi il écrivait. Des perles de rosée sur mon front - l'encre...le paletot avait un gros Rolling Eyes mon unique culotte avait un large trou... - l'encrier, etc. La grande ourse, une marque comme sergent major???( plutôt Bohème?) Petit poucet... les points!

Faut creuser la question! Pourquoi pas?


Dernière édition par Franck le Lun 16 Juin - 12:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franck
Ame du Forum
Ame du Forum
avatar

Masculin Nombre de messages : 1054
Age : 57
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: [Poésie] Que veut-il dire?   Dim 15 Juin - 19:17

Alors, bande de dégonflés.... Serait-ce trop dur de s'exposer au ridicule de par le regard des autres? Je vous assure que c'est très facile en fait! Et j'en ai l'habitude.
Où sont-ils ces merveilleux poètes? Capables de faire vivre des vers ( ça devrait plaire à Nécrophage). Ne pourraient-ils* pas aussi redonner vie à ceux des autres, ces autres poètes défunts?

*: de pouvoir et non de pourrir

Et de continuer... ce qui n'empêche que Ma Bohème est toujours d'actualité - Référence 1

2- Jardin d'hiver,
Jardin d'hiver,

Je voudrais du soleil vert
Des dentelles et des théières
Des photos de bord de mer
Dans mon jardin d'hiver

Je voudrais de la lumière
Comme en Nouvelle Angleterre
Je veux changer d'atmosphère
Dans mon jardin d'hiver

Ta robe à fleur
Sous la pluie de novembre
Mes mains qui courent
Je n'en peux plus de l'attendre
Les années passent
Qu'il est loin l'âge tendre
Nul ne peut nous entendre

Je voudrais du Fred Astaire
Revoir un Latécoère
Je voudrais toujours te plaire
Dans mon jardin d'hiver

Je veux déjeuner par terre
Comme au long des golfes clairs
T'embrasser les yeux ouverts
Dans mon jardin d'hiver

Ta robe à fleur
Sous la pluie de novembre
Mes mains qui courent
Je n'en peux plus de l'attendre
Les années passent
Qu'il est loin l'âge tendre
Nul ne peut nous entendre.


Henri Salvador,





3- Le bateau ivre,
Le bateau ivre,

Comme je descendais des Fleuves impassibles,
Je ne me sentis plus guidé par les haleurs :
Des Peaux-Rouges criards les avaient pris pour cibles,
Les ayant cloués nus aux poteaux de couleurs.

J'étais insoucieux de tous les équipages,
Porteur de blés flamands ou de cotons anglais.
Quand avec mes haleurs ont fini ces tapages,
Les Fleuves m'ont laissé descendre où je voulais.

Dans les clapotements furieux des marées,
Moi, l'autre hiver, plus sourd que les cerveaux d'enfants,
Je courus ! Et les Péninsules démarrées
N'ont pas subi tohu-bohus plus triomphants.

La tempête a béni mes éveils maritimes.
Plus léger qu'un bouchon j'ai dansé sur les flots
Qu'on appelle rouleurs éternels de victimes,
Dix nuits, sans regretter l'oeil niais des falots !

Plus douce qu'aux enfants la chair des pommes sures,
L'eau verte pénétra ma coque de sapin
Et des taches de vins bleus et des vomissures
Me lava, dispersant gouvernail et grappin.

Et dès lors, je me suis baigné dans le Poème
De la Mer, infusé d'astres, et lactescent,
Dévorant les azurs verts ; où, flottaison blême
Et ravie, un noyé pensif parfois descend ;

Où, teignant tout à coup les bleuités, délires
Et rythmes lents sous les rutilements du jour,
Plus fortes que l'alcool, plus vastes que nos lyres,
Fermentent les rousseurs amères de l'amour !

Je sais les cieux crevant en éclairs, et les trombes
Et les ressacs et les courants : je sais le soir,
L'Aube exaltée ainsi qu'un peuple de colombes,
Et j'ai vu quelquefois ce que l'homme a cru voir !

J'ai vu le soleil bas, taché d'horreurs mystiques,
Illuminant de longs figements violets,
Pareils à des acteurs de drames très antiques
Les flots roulant au loin leurs frissons de volets !

J'ai rêvé la nuit verte aux neiges éblouies,
Baiser montant aux yeux des mers avec lenteurs,
La circulation des sèves inouïes,
Et l'éveil jaune et bleu des phosphores chanteurs !

J'ai suivi, des mois pleins, pareille aux vacheries
Hystériques, la houle à l'assaut des récifs,
Sans songer que les pieds lumineux des Maries
Pussent forcer le mufle aux Océans poussifs !

J'ai heurté, savez-vous, d'incroyables Florides
Mêlant aux fleurs des yeux de panthères à peaux
D'hommes ! Des arcs-en-ciel tendus comme des brides
Sous l'horizon des mers, à de glauques troupeaux !

J'ai vu fermenter les marais énormes, nasses
Où pourrit dans les joncs tout un Léviathan !
Des écroulements d'eaux au milieu des bonaces,
Et les lointains vers les gouffres cataractant !

Glaciers, soleils d'argent, flots nacreux, cieux de braises !
Échouages hideux au fond des golfes bruns
Où les serpents géants dévorés des punaises
Choient, des arbres tordus, avec de noirs parfums !

J'aurais voulu montrer aux enfants ces dorades
Du flot bleu, ces poissons d'or, ces poissons chantants.
- Des écumes de fleurs ont bercé mes dérades
Et d'ineffables vents m'ont ailé par instants.

Parfois, martyr lassé des pôles et des zones,
La mer dont le sanglot faisait mon roulis doux
Montait vers moi ses fleurs d'ombre aux ventouses jaunes
Et je restais, ainsi qu'une femme à genoux...

Presque île, ballottant sur mes bords les querelles
Et les fientes d'oiseaux clabaudeurs aux yeux blonds.
Et je voguais, lorsqu'à travers mes liens frêles
Des noyés descendaient dormir, à reculons !

Or moi, bateau perdu sous les cheveux des anses,
Jeté par l'ouragan dans l'éther sans oiseau,
Moi dont les Monitors et les voiliers des Hanses
N'auraient pas repêché la carcasse ivre d'eau ;

Libre, fumant, monté de brumes violettes,
Moi qui trouais le ciel rougeoyant comme un mur
Qui porte, confiture exquise aux bons poètes,
Des lichens de soleil et des morves d'azur ;

Qui courais, taché de lunules électriques,
Planche folle, escorté des hippocampes noirs,
Quand les juillets faisaient crouler à coups de triques
Les cieux ultramarins aux ardents entonnoirs ;

Moi qui tremblais, sentant geindre à cinquante lieues
Le rut des Béhémots et les Maelstroms épais,
Fileur éternel des immobilités bleues,
Je regrette l'Europe aux anciens parapets !

J'ai vu des archipels sidéraux ! et des îles
Dont les cieux délirants sont ouverts au vogueur :
- Est-ce en ces nuits sans fonds que tu dors et t'exiles,
Million d'oiseaux d'or, ô future Vigueur ?

Mais, vrai, j'ai trop pleuré ! Les Aubes sont navrantes.
Toute lune est atroce et tout soleil amer :
L'âcre amour m'a gonflé de torpeurs enivrantes.
Ô que ma quille éclate ! Ô que j'aille à la mer !

Si je désire une eau d'Europe, c'est la flache
Noire et froide où vers le crépuscule embaumé
Un enfant accroupi plein de tristesse, lâche
Un bateau frêle comme un papillon de mai.

Je ne puis plus, baigné de vos langueurs, ô lames,
Enlever leur sillage aux porteurs de cotons,
Ni traverser l'orgueil des drapeaux et des flammes,
Ni nager sous les yeux horribles des pontons.

Arthur RIMBAUD (1854-1891)
(Recueil : Poésies)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franck
Ame du Forum
Ame du Forum
avatar

Masculin Nombre de messages : 1054
Age : 57
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: [Poésie] Que veut-il dire?   Lun 7 Juil - 8:09

Mais que se passe-t-il donc? Plus personne ne commente, plus personne n'écrit????
Mes sujets sont difficiles. Peut-être? Et peut-être pas?
Ce qui me surprend est votre absence qui s'impose telle une ombre claire. Je ne sais pas comment comprendre tout cela.
A l'école, je sais ce phénomène de recul car ce qui est vu n'est pas de votre domaine, de ce domaine où on dessine sa propre existence. Ici, ce devrait être le contraire car l'art, la poésie, l'écriture sont la démarche même qui fait que vous vous exprimez au travers de vos blogs, de vos sites. Il y a donc un certain paradoxe car j'ai l'impression qu'une certaine passivité a pris le pas sur votre propre vous.

1- Bohème de Rimbaub: plus ça va et plus je crois que ce sont les impressions de sa plume d'oie qu'il traduit en vers. Ombre de la plume qui, portée sur la feuille, danse d'un pas fantastique.

2- Jardin d'hiver,ici, Henri Salvador nous conte sa première femme et ce qu'il ressentait toujours sur la fin de sa vie. Le père Henri avait choisi la dérision pour tenter d'oublier. L'image qu'il donnait, l'image de cet amuseur public n'était qu'un triste pastel car au fond de lui, le feu s'éteignait. Déjà! Il y a plus de quarante ans.

Ce poème est très bien écrit,

Jardin d'hiver,
A la façon d'une vie de passions traduite en quatre saisons - ref: Verlaine et chanson d'automne - Ici, Henri parle de ses sentiments sur sa fin de vie, son hiver, et il entretient des sentiments, des souvenirs qui, telles les plantes dans un jardin d'hiver, y vivent de façon artificielle; et lui d'y vivre au milieu. Syracuse fut écrit au début des années soixante. C'était déjà du même esprit.
Je voudrais du soleil vert
Des dentelles et des théières
Des photos de bord de mer
Dans mon jardin d'hiver
Rayon vert! Apparence différente du soleil à son coucher sur l'océan lors de son chant du cygne. Etre d'un autrement.
Je voudrais de la lumière
Comme en Nouvelle Angleterre
Je veux changer d'atmosphère
Dans mon jardin d'hiver
Car si c'est le soir ici, c'est encore l'après-midi en Nelle-Angleterre, de l'autre côté. Revivre ces années passées.
Ta robe à fleur
Sous la pluie de novembre
Mes mains qui courent
Je n'en peux plus de l'attendre
Les années passent
Qu'il est loin l'âge tendre
Nul ne peut nous entendre
Ici, le triste qui se révèle, la Toussaint, la fête des morts. En fait, la tombe de sa femme, fleurie en ce premier novembre. Etreinte en toucher. Tristesse, souvenirs, rappel!
Je voudrais du Fred Astaire
Revoir un Latécoère
Je voudrais toujours te plaire
Dans mon jardin d'hiver
Latécoère: avionneur des années du milieu du XXème siècle, Fred Astaire, même époque. Et bien-sûr, Henri qui souhaitait être toujours fringuant pour la retrouver malgré son grand âge.
Je veux déjeuner par terre
Comme au long des golfes clairs
T'embrasser les yeux ouverts
Dans mon jardin d'hiver
A mon sens, voir les choses en face car de la retrouver dans cette mort proche.
Ta robe à fleur
Sous la pluie de novembre
Mes mains qui courent
Je n'en peux plus de l'attendre
Les années passent
Qu'il est loin l'âge tendre
Nul ne peut nous entendre.

Toujours la tombe fleurie et malgré tout... Si, certains peuvent entendre!

Adieu Henri. Et merci pour cette Elégie...

-Syracuse, petit montage sympa,

-Jardin d'hiver.



3- Le bateau ivre,
Là, je vais faire plus court!
Rimbaud est ce bateau qui descend le fleuve comme il voyage la vie au travers des années qui se suivent.
Coque poreuse qui traduit ce phénomène d'éponge, cette coque prend l'eau si bien qu'à la fin il en devient ivre. Ivre des sentiments, des expériences humaines qui le pénètrent. Saoult! Ivre! L'eau est cette vie, eau de vie!
Ce texte est construit avec beaucoup de flashs-back. A l'entrée dans la vie, un bateau jouet à l'image de l'enfant dont il parle dans les dernières strophes. Pour finir, ce cerceuil, ce bateau de six planches. Et cet enfant, est-ce lui qu'il revoit ou de la compassion pour un jeune rentrant dans la vie?
Mais toujours à mon sens ces oiseaux porteurs de plumes qui volent et de leurs ailes battant l'air dans un bruit de frou-frou. Même image que dans Ma Bohème. Ces oiseaux sont ces étoiles qui bougent dans le ciel. Ici, les colombes.
Mais ce poème est très compliqué et aussi très très long. Terrible car pour le lire, il faut le vouloir et de rester sur une lecture psychédélique endort... C'est mon sentiment tout du moins.
Le sens des images n'est plus d'actualité et chaque strophe est terriblement opaque et peut-on lire ce poème sans avoir lu et ressenti Ma Bohème? L'inverse aussi d'ailleurs.
Juste un exemple de la difficulté des images et c'est un simple: peaux-rouges, ce sont les manoeuvres je crois, les travailleurs à la peau cuite par le soleil et qui échappent à toute poésie, ainsi donc de leurs moqueries.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franck
Ame du Forum
Ame du Forum
avatar

Masculin Nombre de messages : 1054
Age : 57
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: [Poésie] Que veut-il dire?   Jeu 6 Nov - 11:23

Non! Arrêtez! Arrêtez de flooder dans ce sujet...

Serait-ce d'avoir écouté plusieurs fois Paint it black? Possible et fortement probable car il y a un sentiment de famille avec Rimbaud selon moi... les couleurs... les faux délires...

Ainsi de replacer l'âge de Rimbaud dans ce poème. Il est possible qu'il imagine les différentes vies qui s'offrent à lui ou alors qu'il relate celles qu'il observe; d'où ce grand nombre de strophes.
Pourquoi pas bateau ivre = sa jeunesse, la partie de sa vie qu'il connait + toutes ses vies possibles à venir.

Il faut que je le relise encore. Et vous?


Dernière édition par Franck le Dim 9 Nov - 10:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franck
Ame du Forum
Ame du Forum
avatar

Masculin Nombre de messages : 1054
Age : 57
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: [Poésie] Que veut-il dire?   Ven 7 Nov - 9:26

Et si ce bateau était tout simplement un plumier devenant ivre en se remplissant des différentes encres utilisées ( jdm: ancre: encre - pourquoi pas?) et toujours selon ce sentiment où il est la plume ou le plumier: identification, il est en fusion avec ceux-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franck
Ame du Forum
Ame du Forum
avatar

Masculin Nombre de messages : 1054
Age : 57
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: [Poésie] Que veut-il dire?   Sam 20 Déc - 12:15

Cette semaine, j'ai lu ce poème qui m'a marqué. Guillaume Appolinaire...Il pleut mon âme, il pleut mais...

La nuit d'avril 1915

Ce ciel est étoilé par les obus des Boches.
La forêt merveilleuse où je vis donne un bal,
La mitrailleuse joue un air à triples-croches.
Mais avez-vous le mot? Eh ! oui, le mot fatal.
Aux créneaux! Aux créneaux! Laissez-là les pioches.

Comme un astre éperdu qui cherche ses saisons,
Cœur, obus éclaté, tu sifflais ta romance
Et tes mille soleils ont vidé les caissons
Que les dieux de mes yeux remplissent en silence.
Nous vous aimons, ô vie et nous vous agaçons.

Les obus miaulaient un amour à mourir,
Un amour qui se meurt est plus doux que les autres.
Ton souffle nage au fleuve où le sang va tarir.
Les obus miaulaient. Entends chanter les nôtres,
Pourpre amour salué par ceux qui vont périr.

Le printemps tout mouillé, la veilleuse, l'attaque.
Il pleut mon âme, il pleut mais il pleut des yeux morts.
Ulysse, que de jours pour rentrer dans Ithaque,
Couche-toi sur la paille et songe un beau remords
Qui, pur effet de l'art, soit aphrodisiaque.
Mais orgues aux fétus de la paille où tu dors,
L'hymne de l'avenir est paradisiaque...

La nuit d'avril 1915,
Guillaume Appolinaire à la case d'Armons

Et comme l'exprimait André Maginot, Il faut détester la guerre mais aimer ceux qui l'ont faite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Poésie] Que veut-il dire?   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Poésie] Que veut-il dire?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce n'est qu'un au revoir (oui c'est pas original mais ça veut quand même dire ce que ça veut dire)
» Etrange ... vous avez dit étrange ?
» [AIDE] probleme de flashage
» Gotrek & Felix : Road of Skulls by Josh Reynolds
» comment retranscrire des onomatopées ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Jeunes Ecrivains :: Coin Détente & Animations :: Animations :: Petits Jeux Divers-
Sauter vers: